Sunday, 9 February 2014

Just like that / Juste comme çà









January has come and gone without a single post from me.  I meant to write a couple of times, and then I stopped.  I did a lot of thinking about what this place, this blog means to me.  About what blogland in general means to me.  Years ago, I started reading blogs to learn stuff and be inspired by other people's work.  I was just starting to sew and I found it useful to see how other, more experienced sewers and quilters worked.  At about that time, too, we bought our house and for the first time in my life I had a garden to call my own and I liked to read about other gardener's experiments, successes and failures.  I still do.

Janvier est déjà loin derrière nous et je n'ai pas écrit un seul article depuis le début de l'année.  J'y ai pensé quelques fois, mais j'ai laissé filé l'occasion.  J'ai beaucoup réfléchi au sujet de ce petit espace, mon blog, ce qu'il représente pour moi.  En fait, c'est toute ma relation avec les blogs en général que j'ai remise en question.  Il y a plusieurs années, j'ai commencé à lire des blogs pour apprendre et pour me laisser inspirer par le travail d'autres personnes.  Je commençais tout juste à coudre à l'époque et je trouvais utile de me tourner vers les blogs de couturières plus expérimentées pour apprendre les différentes techniques.  C'est aussi à peu près à cette époque que nous avons acheté la maison.  Pour la première fois de ma vie, j'avais un jardin juste à moi et c'était intéressant de lire les expériences d'autres jardiniers amateurs, leurs succès et leur échecs.  J'y suis toujours intéressée aujourd'hui.

But many other things have changed.  I no longer need to read quilters blogs to see beautiful, inspiring quilts.  There's Pinterest for that now.  I don't need sewing blogs to learn how to sew a zipper or how to install binding on a quilt.  I've either already learned it by now, or can search You Tube and find a tutorial video showing exactly what I need in less than thirty seconds.

Mais beaucoup d'autres choses ont changé.  Je ne ressens plus le besoin de lire des blogs de couturières pour voir des belles courte-pointes inspirantes.  Il y a maintenant Pinterest qui cible mieux les recherches de ce genre.  Je n'ai pas non plus besoin de lire des blogs de couture pour apprendre à installer une fermeture éclair ou un biais autour d'un quilt.  J'ai déjà appris comment le faire, ou je peux faire une recherche de tutoriel vidéo sur You Tube et retrouver exactement ce que je recherche en moins de trente secondes.

The blogs I still read are more about personal experience and every day life.  They are more like a diary than a "let me show you what fabulous things I made".  I would like my blog to be more of a diary too.  Anyway, I have nothing fabulous to show!

Les blogs que je lis maintenant sont plus basés sur l'expérience personnelle et la vie de tous les jours.  Ils sont plus du type journal de vie que du genre "laissez-moi vous montrer ce que j'ai fabriqué de fabuleux".  J'aimerais que mon blog soit davantage un journal lui aussi.  De toute façon, je n'ai rien de fabuleux à montrer!

I went back to read my past posts and I did not much recognize myself in them.  I kept wondering what exactly was going on in my life when I wrote this post, or that one.  They were impersonal even to myself!  I don't regret the way I blogged in the past, but I know what I want to change for the future.  My mom and my sister, who both live miles from here, read my blog to see what I am up to (because I am an alien who is not connected to either Facebook, Twitter or Instagram).  In that spirit, I think it's only fair that I talk about the process of what I am making instead of waiting for one final big reveal.  Because nothing is ever completely finished and ready for that big reveal, or when it finally comes I am so bored with the project that I don't even bother taking pictures and writing about it.

Je suis retournée lire mes articles dans le passé, et je ne m'y suis pas beaucoup reconnue.  Je n'arrêtais pas de me demander ce qui pouvait bien se passer dans ma vie lorsque j'avais écrit ceci ou cela.  Mes articles étaient impersonnels même pour moi!  Je ne regrette pas ce que j'ai écrit sur mon blog dans le passé, mais je sais ce que je souhaite en changer pour le futur.  Ma mère et ma soeur, qui habitent toutes deux à des kilomètres d'ici, lisent mon blog pour voir ce qui se passe de bon dans ma vie (parce que je suis une extra-terrestre qui n'est connectée ni à Facebook, ni à Twitter, ni à Instagram).  Dans cet esprit, je pense qu'il est plus important de parler de ce que je fais à mesure que le projet avance plutôt que d'attendre qu'un projet soit complètement terminé avant d'en faire le dévoilement.  Parce que rien n'est jamais complètement terminé, ou quand ça l'est, j'en ai tellement marre de ce projet que je n'ai même plus envie de le prendre en photo et d'écrire à son sujet.

So as I said, January has been a month of reflection, but also of reading and TV watching.  I don't usually watch long hours of TV, but I received for Christmas the first season of Downton Abbey, of which I only knew that it was a period series depicting life in a aristocratic house in England.  It only took one episode, though, to get both Patrick and I addicted, and I have since bought the following seasons, which we finished watching last night.  Not only is the story line great, but I am fascinated with the settings and the gorgeous 1920s dresses.  Just a few weeks before starting to watch Downton, I had been reading The House at Riverton, by Kate Morton.  That book is also set in England in a rich house where we follow both upstairs and downstairs people, and it covers the same era.  So if you love Downton, I highly recommend reading The House at Riverton.

Donc comme je l'ai mentionné, j'ai beaucoup réfléchi en janvier, mais j'ai aussi beaucoup lu et regardé la télé.  Je ne suis pas du genre à regarder de longues heures de télé en temps normal, mais pour Noël j'ai reçu en cadeau la première saison de Downton Abbey.  Je n'en savais pas grand-chose, mis à part que c'est une série d'époque qui raconte la vie d'une famille aristocratique d'Angleterre.  Il n'a fallu qu'un seul épisode, cependant, pour que Patrick et moi soyons complètement accroc à cette série, et depuis nous avons acheté les saisons suivantes, que nous avons fini de visionner hier soir.  Non seulement l'histoire et les personnages sont-ils accrocheurs, mais je suis fascinée par les décors d'époque et les superbes robes des années 1920.  Quelques semaines à peine avant de commencer le visionnement de Downton Abbey, je lisais un roman de Kate Morton, The House at Riverton (en français, Les Brumes de Riverton).  L'intrigue de ce roman se passe aussi en Angleterre, dans un riche manoir ou on suit les gens riches comme les serviteurs, et l'histoire couvre la même période de l'histoire que Downton.  Alors si vous aimez Downton, je vous recommande fortement de lire The House at Riverton.

I also read some great books in January, mostly about gardening and composting - my newest interest -, but my favorite read of the last month was The Last Runaway, by Tracy Chevalier.  I have read most of her books, but was a bit disappointed by her previous one, Remarkable Creatures and by the one before that, Burning Bright.  In The Last Runaway, there was a lot to keep me interested: the underground railroad, which I knew little about, the 1850's Quakers lifestyle, which I was completely ignorant of, and lots of quilt making in the background, for the fabric lover in me.  I also very much enjoyed Adventures in Yarn Farming, by Barbara Parry.  Although I come from the country, there were no sheep farm in my neck of the wood, and so I had little understanding of how you got yarn from fluffy sheep.  Yes, I knew they had to be sheared, but I was quite ignorant of all the following steps from fiber to yarn, as well as how a sheep farm is organized on a daily basis.  I learned a lot from Yarn Farming, and the book also offered some knitting patterns and yummy recipes.

J'ai aussi lu d'excellents livres en janvier, surtout au sujet du jardinage et du compostage - mon nouvel intérêt -, mais mon livre favori le mois dernier a été The Last Runaway (en français, La dernière fugitive), de Tracy Chevalier.  J'ai lu presque tous les livres de Chevalier, et j'avais été un peu déçue par ses deux derniers: Remarkable Creatures (en français, Prodigieuses créatures) et Burning Bright (en français, L'Innocence).  Dans The Last Runaway, il y avait beaucoup de raisons de me garder intéressée: le chemin de fer clandestin, que je connaissais peu, le mode de vie des Quakers en 1850, que j'ignorais complètement, et beaucoup de confection de quilts en toile de fond pour l'amoureuse de tissus en moi.  J'ai aussi beaucoup apprécié la lecture de Adventures in Yarn Farming, par Barbara Parry.  Bien que je sois originaire de la campagne, il n'y avait pas de ferme de moutons dans mon coin de pays, et j'avais donc peu de connaissances sur le chemin qui mène du mouton frisé à la balle de laine.   Bien sûr, j'étais familière avec la tonte des moutons, du moins dans les grandes lignes, mais les étapes suivantes m'étaient plus obscures.  J'ignorais aussi tout de l'organisation journalière sur une ferme de mouton.  J'ai donc beaucoup appris en lisant ce livre, qui offre aussi des patrons de tricot et des recettes alléchantes.

I started a new quilt of my own, that I would like to give to my sister-in-law's baby boy - who is due anyday now - but the chevron pattern that I chose is proving to be a bigger challenge than I had envisioned.  All these triangle points to match are giving me a colossal headache, and it has killed all the motivation I had back in December to complete the quilt before the baby's arrival.

J'ai commencé à coudre une nouvelle courte-pointe, que je compte offrir au bébé de ma belle-soeur, qui devrait voir le jour d'un jour à l'autre.  Par contre, le patron de chevrons que j'ai choisi se révèle être un plus grand défi que j'avais imaginé.  Toutes ces pointes de triangles qui doivent se rencontrer sont un réel casse-tête qui m'a complètement fait abandonné mon plan initial de terminer le quilt avant la naissance du bébé.

To get my mind off the quilt for a while, I tried something new with my friend Annie.  We had been to see a needle works exhibit together last fall and by looking at chicken scratch, the idea came to us that we could probably skip the three-day class that was offered, find the instructions on the internet and give it a try.  So she came over one Saturday afternoon and we worked together on the easiest pattern we could find, while chatting away.  It turns out that we messed up the pattern a bit, but the result is still cute and we had some great fun while doing it.

Pour me changer un peu les idées de ma courte-pointe impossible, j'ai essayé quelque chose de nouveau avec mon amie Annie.  Nous étions allées visiter ensemble une exposition de travaux d'aiguilles l'automne dernier, et nous avions été attirées toutes les deux par la broderie suisse.  En y regardant de plus près, on s'était dit qu'on pourrait sans doute éviter les trois jours d'atelier qui nous étaient offerts, trouver les instructions sur internet et l'essayer ensemble.  Annie est donc venue à la maison un samedi après-midi et nous avons travaillé ensemble sur le patron le plus simple que nous avons pu trouver, tout en discutant de tout et de rien.  En fin du compte, nous avons fait quelques erreurs sur le patron, mais le résultat est tout de même joli et nous nous sommes bien amusées en le réalisant.

We've got a few things organized in the house with the beginning of this new year.  Our much awaited home-office space is slowly taking shape.  My corner is already full of storage bins and decorations.  Patrick's space is still waiting for some love, but it should come in due time.  The space is not really an office where we actually work - our jobs don't call for home work - but it's a nice place to keep our laptops ready and it is much more comfortable to sit there than in the dining table when playing with Photoshop or writing my blog.  We still have lots of work to do to make this room more inviting and better working, but I am very pleased with what we've done so far.

Nous avons organisé quelques petites choses dans la maison en ce début d'année.  Notre petit espace bureau qui nous manquait cruellement depuis plusieurs mois prend forme petit à petit.  Mon coin est déjà bien rempli de bacs de rangement et de décorations diverses.  Le coin de Patrick est toujours en mal d'amour, mais on devrait y venir avec le temps.  Cet espace n'est pas vraiment un bureau ou nous travaillons vraiment - nos emplois ne requièrent pas de travail à la maison - mais c'est un petit coin sympathique ou nous pouvons laisser nos portables et c'est plus confortable que la table de la salle à dîner quand vient le temps de jouer avec Photoshop ou d'écrire mon blog.  Nous avons encore pas mal de travail à faire pour rendre cette pièce plus invitante et fonctionnelle., mais je suis très fière de ce que nous avons accompli jusqu'à maintenant.

Another little update that we made to the house lately is we changed all the main floor door handles.  It may seem insignificant, but it does make a great change.  To start with, all the handles did not match.  They all were either white, gold or a mix of both colors, but very few were alike.  Then, our bedroom door handle was broken.  We'd get up in the night to use the bathroom and the handle would fall to the floor while opening the door.  That just couldn't go on any longer, it was driving me insane - though most would say I already am anyway!

L'autre petit changement que nous avons fait est le remplacement de toutes les poignées de portes de l'étage principal.  Ça peut paraître insignifiant, mais ça fait un beau changement.  Pour commencer, nos poignées de portes n'étaient pas uniformes.  Toutes étaient ou bien blanches, ou bien dorées, ou bien un mélange des deux couleurs, mais peu d'entre elles étaient du même modèle.  Et puis, la poignée de la porte de notre chambre à coucher était cassée.  Il nous arrivait de nous lever en pleine nuit pour utiliser la salle de bains, et la poignée de notre porte tombait au sol en ouvrant la porte.  Ça ne pouvait tout simplement pas durer, ça me rendait folle - bien que plusieurs soit d'avis que je le suis déjà de toute façon!

Now that February is in full swing and the days are getting a bit longer, though the snow keeps piling up and up in the front yard, it is almost time to think about starting seeds for next summer, at least for the veggies that are longer to bring to maturity.  I am setting up all my gear downstairs in my studio, and our new south facing bay window will surely come in handy to keep all my seedlings growing happily.  For now, the only plants occupying it are the citrus plants that I started almost a year ago.  I don't expect to get more from them than foliage (and thorns) but they are fun to watch grow in winter when there is so little green to enjoy.

Maintenant que février est bien entâmé et que les jours allongent un peu, bien que la neige continue de s'accumuler sur notre parterre, il est presque temps de songer à commencer les semis en prévision de l'été prochain, du moins pour les légumes qui demandent une longue période avant d'atteindre la maturité.  Je suis à installer mon matériel dans mon studio au sous-sol, et notre nouvelle fenêtre en baie côté sud me servira sûrement pour fournir à mes semis les heures d'ensoleillement dont ils auront besoin pour être heureux.  Pour le moment, les seules plantes qui occupent l'espace sont les deux plants de citrons que j'ai partis en semis il y a presque un an.  Je ne m'attends à rien d'autre que du feuillage (et des épines), mais ils sont intéressants à regarder grandir, surtout en hiver quand il y a si peu de vert au-travers de toute cette neige blanche.

No comments:

Post a Comment